Les Coursives : cap sur la modernité

Title

Les Coursives : cap sur la modernité

Comment assurer la pérennité d’un immeuble de 290 logements, améliorer de près de 40 % ses performances énergétiques, tout en lui rendant sa noblesse architecturale, en entrée de ville de Pantin et au cœur d’un quartier en plein renouveau ?

Les coursivesEn 1981, l’architecte Paul Chemetov livrait à Logement Français la résidence « Les Coursives » et ses 290 logements sociaux. Celui qui concevra, par la suite, le bâtiment du ministère de l’Économie et des finances de Bercy, mettait alors en œuvre sa vision ambitieuse du logement social : créer des logements spacieux et fonctionnels afin que les habitants s’approprient leur espace et façonnent à leur guise leur « chez soi ».

C’est ainsi que le projet a donné naissance à des duplex et même des triplex reliés par des coursives ! Côté façade, un revêtement de brique avait été imaginé pour créer un lien de parenté avec les immeubles HBM* de la petite couronne parisienne. Un ensemble innovant et remarquable pour l’époque qui, avec le temps, est resté célèbre pour son aspect monumental et sa situation en entrée de ville, visible depuis Paris et le périphérique.

34 ans plus tard, la rénovation de cette construction emblématique posait trois impératifs : consolider la façade pour garantir la pérennité de l’immeuble, améliorer ses performances énergétiques et – tout en préservant son identité architecturale – moderniser l’image du bâtiment.

Coopération et Famille**, en partenariat avec la Ville de Pantin, a donc fait appel à l’AUA Paul Chemetov pour élaborer un programme de travaux qui soit à la hauteur des attentes techniques, architecturales et urbaines. Et Paul Chemetov a accepté de remettre son ouvrage sur le métier et recherché avec son équipe des solutions innovantes pour atteindre ces objectifs ambitieux.

Après 16 mois de travaux, près de 200 000 heures de travail et un investissement de 9 M€***, l’immeuble a retrouvé toute sa splendeur. Des poutrelles métalliques sont venues conforter les murs d’origine, des poutrelles secondaires ont permis de fixer l’isolant extérieur. De quoi garantir l’étanchéité de la structure et faire passer l’étiquette énergétique de E à C, les performances étant améliorées de près de 38 %. L’ensemble a ensuite été recouvert par un bardage métallique fabriqué sur mesure, reprenant les couleurs de la façade initiale.

Les Coursives marquent à nouveau majestueusement l’entrée de Pantin, une commune de plus en plus attractive où se sont multipliées ces dernières années des opérations urbaines ambitieuses. Symétrique aux Coursives de l’autre côté du périphérique, la Philharmonie de Jean Nouvel manifeste le renouveau de la Porte de Pantin : c’est à une dynamique urbaine globale et valorisante que contribue la rénovation du bâtiment de Paul Chemetov.

Aujourd’hui, plus que de conserver son identité, cette rénovation est venue magnifier le bâtiment d’origine pour le faire entrer dans le XXIe siècle. Pour durer jusqu’au XXIIe siècle, qui sait ?

Les Coursives. La renaissance d’un phare du logement social. Une monographie de la collection « Patrimoines en perspectives » du Groupe Logement Français à lire ici :

Les Coursives. La renaissance d’un phare du logement social

* Habitations à Bon Marché.
** Les Coursives ont été reprises par Coopération et Famille en 2008 lors de la réorganisation territoriale des filiales du Groupe Logement Français.
*** Financement : 96 % Coopération et Famille, 4 % État.